Musique akyé : musique tradi-moderne ivoirienne

L’existence des orchestres à configuration moderne, c’est-à-dire de type occidental, dans notre pays remonte à la fin des années 50. Ici, les formations musicales du pays Akyé font figure de pionnières. Ainsi, le Moapé Congo avec son célèbre Contre-bassiste, Mamadou Gros Bois, d’une part et le Musico-Folklore de Yapi René, d’autre part vont poser les bases d’une musique caractéristique de cette région de Côte d’Ivoire. De 1958 à 1964, alors que les élites noires n’acceptaient comme danses officielles Paso-Doble, tango ou valse, Yapi René, en grand Maître de l’Ako (motif de réjouissance populaire du pays Akyé), va faire admettre un répertoire basé sur la tradition et empruntant aux genres latino, Afro-cubain et congolais se caractérisant par un savant mélange d’instruments européens et africains comme la trompette de N’douba Kadio simon et les Sanza de Kokoi Yapo et Aléchi Adou.

Liens videos :   https://goo.gl/mEqmKo    https://goo.gl/j1icke  https://goo.gl/hdUATq

Source:  Frat Mat – Luc-Hervé N’KO

Partager